Écrit par

Brûlantes envies : les infections urinaires

Santé des Femmes| Vues: 8055

On estime qu’en Amérique du Nord, de 20 % à 40 % des femmes ont déjà eu au moins une infection urinaire1. Les symptômes de cette infection sont un besoin très fréquent d’uriner (qu’on appelle pollakiurie), une sensation de brûlure à l’urination et une urine trouble avec ou sans odeurs désagréables2. Le traitement actuel de cette infection bactérienne demeure la prescription d’antibiotiques, qui détruisent les bactéries bénéfiques du corps et favorisent l’apparition des bactéries et levures pathogènes3. De plus, l’antibiothérapie ne fonctionne pas toujours pour les infections urinaires à cause du phénomène maintenant reconnu de résistance aux antibiotiques4

Un deux-en-un pour la santé digestive et urinaire

Pourtant, la clé demeure la prévention pour éviter l’infection en premier lieu : la canneberge (aussi appelée atoca) contient des pro-anthocyanidines qui empêchent les bactéries pathogènes de résider sur les parois de la vessie. Bon nombre d’études démontrent la capacité d’une bonne dose de ce petit fruit à diminuer significativement l’incidence et la récurrence d’infections urinaires4,5,6. Il est entendu que les bactéries probiotiques colonisent la flore urinaire de bonnes bactéries, pour combattre les souches indésirables et alors prévenir l’infection chronique7. Le supplément oral Probaclac avec Canneberges permet non seulement de nourrir la flore gastro-intestinale avec 9 souches humaines (majoritairement les lactobacilles) mais en plus de prévenir l’infection des voies urinaires avec son extrait de canneberge.

 Messieurs, ça vous concerne aussi!

Quoique les femmes soient plus vulnérables aux infections urinaires à cause de leur anatomie, il n’en est pas moins qu’elles peuvent affecter aussi les hommes8. Les probiotiques avec canneberge peuvent donc leur permettre de prévenir ce type d’infection en plus de contribuer à la santé de la prostate. De plus, certains patients masculins peuvent ressentir les effets secondaires de certains médicaments pour traiter le diabète et auraient avantage à prendre des suppléments de probiotiques et canneberges pour atténuer les symptômes urinaires. Enfin, les enfants qui apprennent les règles d’hygiène aux toilettes sembleraient aussi bénéficier d’une prise de probiotiques pour éviter des soucis uro-génitaux. D’ailleurs, le problème d’infection urinaire a déjà touché au moins une fois 7% des filles et 2% des garçons9.

Quiz éclair pour voir qui sont les Experts!

Vrai ou Faux? Vous pouvez faire preuve de vigilance et de prévoyance en suivant quelques simples habitudes de vie pour prévenir les infections urinaires.

Vrai. Il est sage de boire beaucoup d’eau, se laver les mains, manger régulièrement des canneberges, entre autres réflexes anti-infectieux.

Vrai ou Faux? Les bactéries nocives qui causent l’infection urinaire (qu’on surnomme aussi cystite) sont l’Escherichia coli majoritairement, puis d’autres espèces comme le Staphylococcus et l’Enterococcus.

Vrai. Il y en a bien d’autres, la liste s’allonge et comprend un bon nombre de souches indésirables.


RÉFÉRENCES

Passeport Santé [Site web]. Consulté 25 août 2017. http://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=infection_urinaire_pm

Infection Urinaire – Informations médicales [Site web]. Consulté 25 août 2017. http://www.infectionurinaire.org/infection-urinaire-femme#symptomes

Zaura E, Brandt BW, Teixeira de Mattos MJ et al. Same exposure but Two Radically Different Responses to Antibiotics : Resilience of the Salivary Microbiome versus Long-Term Microbial Shifts in Feces. American Society for Microbiology. 2016 Mar; publié en ligne www.mbio.asm.org.

Cha-Nam S. The Effects of Cranberries on Preventing Urinary Tract Infections. Clinical Nursing Research. 2014; 23(1): 54–79.

Foxman B, Cronenwett AE, Spino C et al. Cranberry juice capsules and urinary tract infection after surgery : results of a randomized trial. Am J Obstet Gynecol. 2015 Aug; 213(2): 194.

Micali S, Isgro G, Bianchi G et al. Cranberry and recurrent cystitis : more than marketing ? Crit Rev Food Sci Nutr. 2014; 54(8): 1063-75.

Borchert D, Sheridan L, Papatsoris A et al. Prevention and treatment of urinary tract infection with probiotics : Review and research perspective. Indian J Urol. 2008 Apr; 24(2): 139-44.

8 Le Collège des médecins de famille du Canada [Site web]. Consulté le 25 août 2017.  http://www.cfpc.ca/ProjectAssets/Templates/Resource.aspx?id=3809&langType=3084

9 Iacobelli S, Bonsante F et Guignard JP. Urinary tract infections in children. Arch Pediatr. 2009 Jul; 16(7): 1073-9.