Écrit par

Malades des intestins: Changez votre destin!

Santé intestinale| Vues: 3066

Les maladies inflammatoires de l’intestin, un terme parapluie qui regroupe la maladie de Crohn et la colite ulcéreuse, sont des désordres de nature chronique avec des rechutes graves suivies de périodes de rémission1. Leur incidence est malheureusement à la hausse depuis les trente dernières années, cependant le sujet est dorénavant en emphase et l’expertise médicale se dédie à trouver des solutions2.

Malgré que les origines des maladies inflammatoires intestinales demeurent inconnues, on attribue leur inflammation à une réponse immunitaire exagérée chez les personnes ayant un microbiote intestinal altéré (qu’on appelle dysbiose) et une barrière épithéliale endommagée3,4,5,6. La génétique permet aussi d’expliquer le risque de souffrir de ces maladies, mais à un degré moindre que la première hypothèse7.

Des probiotiques à la rescousse

Les recherches confirment que certaines souches bactériennes (les Lactobacilles principalement) et la levure Saccharomyces Boulardii – qui sont comprises dans plusieurs formules Probaclac – sont d’une précieuse aide digestive dans la prise en charge des maladies intestinales d’ordre inflammatoire.

  • La souche Lactobacillus rhamnosus est conseillée en cas d’une rémission de colite ulcéreuse, surtout en combinaison avec la prise de médicaments anti-inflammatoires (les aminosalicylates)1,8. L’autre souche utile pour les patients de colite ulcéreuse est la levure Saccharomyces Boulardii9.
  • Encore pour les patients souffrant de colite ulcéreuse, la supplémentation en probiotiques a permis de soulager les symptômes pendant une crise aiguë (quoique la durée de la rechute était la même)10. Puis, il est encourageant de voir l’impact des souches Lactobacilllus acidophilus et Bifidobacterium bifidus sur le prognostic (évolution de la condition à long terme) des personnes avec une telle colite11
  • De toute évidence, la disruption de la muqueuse intestinale (la fameuse barrière épithéliale) est un des facteurs causant les maladies inflammatoires intestinales. Il importe donc de savoir que la souche probiotique Lactobacillus rhamnosus protège l’intégrité de cette barrière du tube digestif12.
  • Pour l’instant, les données sur les bienfaits des probiotiques spécifiquement chez les patients de maladie de Crohn sont peu probantes. On reconnait que ces bonnes bactéries rétablissent l’équilibre du microbiote digestif et renforcent la barrière épithéliale intestinale, mais on n’en sait guère plus !

Et… Qu’en est-il des pré-biotiques?

Présentement, très peu d’études ont adressé les bienfaits que peuvent offrir les pré-biotiques dans le traitement des maladies inflammatoires de l’intestin. Tout de même, quelques unes d’entre elles ont investigué les effets des fructo-oligosaccharides (les « FOS » que l’on retrouve dans les probiotiques de la famille Probaclac) sur la maladie de Crohn et ont trouvé une réduction de l’index de maladie et une augmentation des quantités de cellules bifidobactériennes5. Il est donc fort intéressant de proposer la symbiose des probiotiques et prébiotiques comme solution thérapeutique pour ce type d’inflammation.

Quiz éclair pour voir qui sont les Experts!

Vrai ou Faux? Un microbiote intestinal en équilibre procure un effet anti-inflammatoire.

Vrai. L’écosystème intestinal n’est pas inactif… Il effectue plusieurs tâches physiologiques et immunitaires, d’où l’intérêt de supplémenter en probiotiques les gens atteints de maladie intestinale où il y a inflammation.

Vrai ou Faux? Les habitudes de vie et l’historique pharmaceutique ne sont aucunement reliés aux maladies intestinales.

Faux. Au-delà du facteur génétique, on découvre que des changements alimentaires à long terme ainsi qu’une prise d’antibiotiques pourraient perturber la flore intestinale et ainsi augmenter le risque de souffrir des maladies inflammatoires intestinales.


RÉFÉRENCES

1De Moreno de LeBlanc A et Del Carmen S. Current Review of Genetically Modified Lactic Acid Bacteria for the Prevention and Treatment of Colitis Using Murine Models. 2015 [E-publication].

2Statistique Canada [Site internet]. Consulté le 17 octobre 2017. http://www.statcan.gc.ca/pub/11-002-x/2004/07/20904/4072778-fra.htm.

3Matijasic M, Mestrovic T, Peric M, Cipcic H et al. Modulating Composition and Metabolic Activity of the Gut Microbiota in IBD Patients. Int J Mol Sci. 2016 Apr ; 17(4).

4Kostic AD, Xavier RJ et Gevers D. The microbiome in inflammatory bowel disease : Current status and the future ahead. Gastroenterology. 2014 ; 146 : 1489-1499.

5Lindsay JO, Whelan K, Stagg AJ, Gobin P et al. Clinical, microbiological, and immunological effects of fructo-oligosaccharide in patients with Crohn’s disease. Gut. 2006 ; 55 : 348-355.

6Bron PA, Kleerebezem M, Brummer R-J, Cani PD, Mercenier A et al. Can probiotics modulate human disease by impacting intestinal barrier function? British Journal of Nutrition. 2017 ; 117 : 93-107.

7Qiao YQ, Cai CW et Ran ZH. Therapeutic modulation of gut microbiota in inflammatory bowel disease : More questions to be answered. J Dig Dis. 2016 Dec ; 17(12) : 800-810.

8Zocco MA, dal Verme LZ, Cremonini F, Piscaglia AC et al. Efficacy of Lactobacillus GG in maintaining remission of ulcerative colitis. Aliment. Pharmacol. Ther. 2006 ; 23 : 1567-1574.

9Guslandi M. Saccharomyces boulardii plus rifaximin in mesalamine-intolerant ulcerative colitis. J. Clin. Gastroenterol. 2010 ; 44 : 385.

10Rather IA, Majumder R, Alshammari FH, Park JG et Bajpai VK. Review – Ulcerative colitis and probiotics : An overview. Pak J Pharm Sci. 2016 Sep ; 29(5) : 1877-1880.

11Palumbo VD, Romeo M, Gammazza M, Carini F, Damiani P, Damiano G et al. The long-term effects of probiotics in the therapy of ulcerative colitis : A clinical study. Biomed Pap Med Fac Univ Palack Olomouc Czech Repub. 2016 Sep ; 160(3) : 372-7.

12Gotteland M, Cruchet S et Verbeke S. Effect of Lactobacillus ingestion on the gastrointestinal mucosal barrier alterations induced by indometacin in humans. Aliment Pharmacol Ther. 2001 ; 15 : 11-17.

13Di Cerbo A, Palmieri B, Aponte M, Morales-Medina JC et Iannitti T. Mechanisms and therapeutic effectiveness of lactobacilli. J Clin Pathol. 2016 Mar ; 69(3) : 187-203.