Caroline AllenÉcrit par

Votre assurance voyage : les probiotiques!

Voyage| Vues: 2066

La diarrhée du voyageur, appelée également tourista, est une infection s’apparentant à la gastro-entérite. Les symptômes sont des selles abondantes et liquides, des crampes abdominales, une sensation de malaise général et parfois même un état fiévreux et nauséabond avec vomissements. Les bactéries pathogènes sont transmises surtout par l’eau et les aliments contaminés ou via contact avec une personne infectée. Plus de la moitié de ceux qui s’aventurent outre-mer souffriront de diarrhée1. Le risque est encore plus élevé en Moyen- Orient, Asie du Sud, Afrique du Nord puis aux Amériques Centrale et du Sud2.

Faire le tour du Monde sans se ruer aux toilettes

Prendre des probiotiques à chaque jour, une semaine avant la date de départ, puis continuer quotidiennement durant la durée du voyage ainsi qu’une semaine après le retour pour prévenir des surprises intestinales. Choisir une formule qui ne nécessite pas de réfrigération, comme Probaclac Voyageurs3 simplifie la vie. Il est bien sûr conseillé de suivre les indications sur l’emballage, de prendre les probiotiques avec le repas et d’espacer la prise d’antibiotiques (dans le cas échéant) d’au moins 2 heures.

Pour éviter que la constipation fasse partie de l’itinéraire

Il semble que même si nous adorons explorer de nouveaux lieux, nos intestins ne voyagent pas aussi bien… Au delà de craindre la diarrhée, les voyageurs peuvent redouter la constipation qui se présente lorsqu’il y a changement aux habitudes alimentaires que l’hydration laisse à désirer puis lorsque le temps passé assis en avion et en voiture ou train est prolongé. Encore une fois, les probiotiques offrent la régularité intestinale pour une paix digestive et votre quiétude d’esprit.

Quiz éclair pour voir qui si les Experts!

Vrai ou Faux? Les mesures préventives comme l’hygiène lors d’un séjour à l’étranger fait une grande différence quant au risque d’infection.

Faux. Le lavage des mains et le choix d’aliments sont certes des bonnes habitudes à prendre, mais ne préviendront pas la diarrhée du voyageur autant qu’on peut le croire.

Est-il possible (quoique clairement malchanceux) d’avoir la diarrhée et d’éprouver de la constipation pendant le même voyage?

Oui. Un n’exclut pas l’autre, surtout si vous n’avez pas le contrôle sur ce que vous buvez et mangez puis si vous prenez des médicaments affectant la digestion.


RÉFÉRENCES

Kollaritsch H, Paulke-Korinek M et Wiedermann U. Traveler’s Diarrhea. Infect Dis Clin North Am. 2012 Sep; 26(3): 691-706.

2 Hill DR et Beeching NJ. Travelers’ diarrhea. Curr Opin Infect Dis. 2010 Oct; 23(5): 481-7.

3 Probaclac [Site web]. Consulté le 27 mai 2017. http://www.probaclac.ca/formule-voyageur 

Comments are closed.