Écrit par

Colonisation bactérienne et dentition

Bien-être, Santé des Enfants| Vues: 2677

Croquer la vie à belles dents!

Les êtres humains sont composés de plus de cellules bactériennes que de cellules propres à l’organisme. Quelques heures seulement après la naissance, la bouche du nouveau-né est grandement colonisée1. Presqu’un millier d’espèces bactériennes peuplent la cavité orale des personnes en santé, composant un microbiote équilibré qui prévient les problèmes dentaires et les troubles de gencives, entre autres2. La parodontite, maladie inflammatoire de la bouche, touche bon nombre de personnes âgées. Ce problème dentaire affecte la qualité de vie et met à risque de développer d’autres maladies comme les troubles cardiovasculaires, le diabète, les infections respiratoires, etc3. Saviez-vous que la prévention commence dès les premiers jours de vie?

Les probiotiques et la santé buccale 

La grande majorité des recherches sur les probiotiques ont maintenu l’emphase sur le système digestif. Puisque nous retrouvons dans la cavité buccale une flore bactérienne abondante tout comme dans le système gastro-intestinal. L’utilité des probiotiques pour améliorer la santé gastro-intestinale a mené à un intérêt de se servir de ces atouts pour contrôler les infections buccales et dentaires4. Depuis tout récemment, les bonnes bactéries sont évaluées du point de vue de la santé bucco-dentaire, notamment pour leur action possible sur les caries dentaires, la parodontite, la gingivite, l’infection à candidose et même de l’halitose, communément appelée la mauvaise haleine5. La majorité des cas est reliée à un déséquilibre de la microflore dans la cavité orale6.

La résistance offerte par les probiotiques est dû à leur colonisation du tractus intestinal et leur modulation du système immunitaire. On s’attend de ces bonnes bactéries qu’elles procurent des bienfaits à l’hôte en modulant la flore microbienne buccale4. Il a été révélé que la cavité buccale de patients en santé contient une quantité appréciable de Lactobacilles, contrairement aux sujets atteints de parodontite chronique7.

Les probiotiques dans tout ça!

Des essais cliniques indiquent que les Lactobacilles et Bifidobactéries intestinales pourraient limiter la croissance des bactéries causant les caries4. Dans une étude faite sur des enfants d’âge préscolaire, la prise de probiotiques pendant seulement 15 jours correspondait à une diminution des populations de bactéries indésirables dans la cavité orale du groupe avec supplémentation8. L’impact probiotique sur la santé buccale comprendrait une interaction directe avec la plaque dentaire, ainsi les bonnes bactéries empêchaient la formation du biofilm indésirable9. Elles agiraient aussi en produisant des substances antimicrobiennes inhibant les bactéries orales, dont les acides organiques, le peroxyde d’hydrogène et des bactériocines9. Ensuite, il est bien reconnu que les probiotiques interviennent indirectement sur le système immunitaire9. Enfin, ils réussiraient à inhiber les composés sulfurés volatiles responsables de la mauvaise haleine.

Puisque la dentisterie est une spécialité bien distincte et que la science tarde à regarder de plus près l’association entre la flore digestive et les autres flores de l’organisme, de plus amples études sont requises pour démontrer le lien entre tous ces milieux. D’autant plus que la résistance accrue aux antibiotiques et le désir pour des solutions médicales alternatives nourrit la curiosité à l’égard des probiotiques pour adresser les problèmes dentaires. En fait, une compagnie Suisse a mis en marché un probiotique formulé pour combattre la maladie parodontale. Quand vient le temps de choisir votre probiotique, recherchez les formules multi-souches, tels que les produits Probaclac, en vue d’amplifier les effets bénéfiques de diverses espèces6. De toute évidence et à prime abord, il est capital d’avoir une hygiène dentaire impeccable pour éviter les maux de dents et les visites d’urgence chez le dentiste !

Quiz éclair pour voir qui sont les Experts!

Vrai ou Faux? Les prébiotiques ont, eux aussi, un effet bénéfique sur la prévention des problèmes bucco-dentaires.

C’est vrai ! Ils faciliteraient la prolifération des bonnes bactéries orales, agissant en synergie avec les probiotiques. Des exemples de prébiotiques sont l’inuline et les fructo-oligosaccharides, comme on en retrouve dans tous les produits de la famille Probaclac.

Vrai ou Faux? Tous les êtres humains ont le même profil bactérien au niveau de la bouche.

C’est faux ! Chaque individu a une flore microbienne orale unique et qui dépend de plusieurs facteurs dont la voie d’accouchement, la présence d’allaitement, l’âge, les habitudes alimentaires, le tabac.


RÉFÉRENCES

1Pujia AM, Costacurta M, Fortunato L, Merra G, Cascapera S et al. The probiotics in dentistry : a narrative review. Eur Rev Med Pharmacol Sci. 2017 ; 21(6) : 1405-1412.

2Terai T, Okumara T, Imai S, Nakao M, Yamaji K, Ito M, Nagata T et al. Screening of Probiotic Candidates in Human Oral Bacteria for the Prevention of Dental Disease. PLoS One. 2015 ; 10(6) : E0128657.

3Gulati M, Anand V, Jain N, Anand B, Bahuguna R, Govila V et al. Essentials of periodontal medicine in

preventive medicine. Int J Prev Med. 2013 ; 4 : 988–994

4Allaker RP et Ian Douglas CW. Non-conventional therapeutics for oral infections. Virulence. 2015 ; 6(3) : 196-207.

5Pradeep K, Kuttappa MA et Prasana KR. Probiotics and oral health : an update. SADJ. 2014 ; 69(1) : 20-24.

6Association Dentaire Canadienne [Site web]. Consulté le 17 décembre 2017. https://www.cda-adc.ca/jadc/vol-75/issue-8/585.pdf

7Koll-Klais P, Mändar R, Leibur E, Marcotte H, Hammarström L et Mikel-Saar M. Oral lactobacilli in chronic periodontitis and periodontal health : species composition and antimicrobial activity. Oral Microbiol Immunol. 2005 ; 20(6) : 354-361.

8Cortés-Dorantes N, Ruiz-Rodriguez M, Karakowsky-Kleiman L, Garrocho-Rangel JA, Sánchez-Vargas LO et Pozos-Guillén AJ. Eur J Paediatr Dent. 2015 ; 16(1) : 56-60.

9Meurman JH. Probiotics: do they have a role in oral medicine and dentistry? Eur J Oral Sci. 2005 ; 113 : 188-96.

10Devine DA et Marsh PD. Prospects for the development of probiotics and prebiotics for oral applications. J Oral Microbiol. 2009 ; 1 : 1.